Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2012

Les amants de Lamalou

 

 

 

Les amants de Lamalou (Villa Fontenay)  n'est plus disponible sur mon blog. Ce texte sera prochainement publié par la maison Édilivres et disponible en version papier et en version numérique. La parution est prévue pour l'été prochain (2014).

 

Avant-propos

 

Avec la publication d'un premier chapitre cette semaine, je commence une expérience : la présentation d'un roman sous la forme d'un feuilleton hebdomadaire. A ce jour, le récit n'est pas terminé. Il y aura neuf chapitres que vous découvrirez au fil de neuf semaines. Ce mode d'écriture me semble stimulant en raison de deux contraintes qu'il impose : celle d'une échéance régulière et celle d'une construction du texte qui doit solliciter la curiosité du lecteur.  

 

 

 

 

 

Chapitre 1

 

 

"La femme dont le coeur rêve n'a pas de sommeil ; chaque jour elle se lève avec le soleil."

Eurydice dans Orphée aux enfers, musique de Jacques Offenbach, livret d’Hector Crémieux et Ludovic Halévy

 

Quand Violette Aizeux prit le chemin de Combes, le soleil était à peine levé. Les brumes montaient de la vallée. On entendait rouler les galets du Bitoulet, le torrent qui traverse Lamalou. L’orage de la veille avait donné beaucoup d’eau et le cours d’eau habituellement si mince était gonflé comme un serpent repu. Il menaçait le bourg construit sur sa rive droite. Il en était ainsi à chaque pluie violente. Le barrage de l’Horte, en amont, n’était qu’un projet et les habitants de la vallée s’en remettaient à Dieu quand le Marin déployait sa fureur de pluie et de vent au printemps et à l’automne.