Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2014

Brèves

En ce début d'été, vous semblez pour beaucoup d'entre vous, chers lecteurs, débordés, débordés... Alors je ferai bref en attirant votre attention sur deux ou trois citations ou commentaires tirés de la presse écrite (le Nouvel observateur du 26/06/2014).

Une phrase de Michel Rocard : "Jamais nulle part, la démocratie n'a enthousiasmé, sauf là où elle manque". 

"La mort semble toujours saisir le vif qui frappe à nos portes : la révolution collaborative qui chamboule le monde productif, le déferlement des biotechnologies, l'immense espoir soulevé par l'économie circulaire. Le futur n'est pas de saison" Guillaume Malaurie (Entre nous).

"Depuis que je n'écoute ni radio ni télé, je me sens comme libéré. Contrairement à la presse écrite, les rythmes du son et de l'image télé ne nous laissent pas la liberté de réfléchir, de respirer, d'interrompre une acquisition de connaissance pour mieux l'assimiler. Alors, cher lecteur, si vous voulez garder la tête froide : lisez." François Maugis (Courrier des lecteurs)

 

 

15/07/2011

Des livres à découvrir cet été et sans modération

Comme je te l'ai promis Alexandre, voici quelques auteurs qui t'apporteront de belles heures de lecture :

- tout Jules Verne, c'est stimulant ;

- Alexandre Dumas,  pour le dépaysement et l'aventure ;

- Jules Vallès, Le bachelier ;

- Stendhal, Le rouge et le noir (attends peut-être d'arriver en seconde) ;

- Flaubert, Madame Bovary, L'éducation sentimentale (même remarque) ;

- Balzac : Le père Goriot (pour la comédie humaine) ;

- Zola, Germinal (la France du 19ème siècle dans les mines) ;

J'arrête là. N'oublie pas la poésie que tu peux picorer comme bon te semble.