Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2017

La Chine populaire ou le peuple chinois ou la Chine des rencontres

IMG_6120.JPG

Restaurant, Wuhan septembre 2017

Je viens d'arriver à Wuhan et j'apprends les us et coutumes des restaurants. Lieux privilégiés de la convivialité car il n'existe pas de cafés sur notre modèle européen. Des salons de thé ou de café mais pas de bistrots. Ces deux frères déjeunent avec leurs parents et ne peuvent pas résister à leur curiosité. Ils approchent "l'homme blanc au long nez". Dans un pays d'un milliard 500 millions d'habitants (dont 200 millions dits flottants car non répertoriés...) nous constituons une étrangeté. Ce qui nous vaut de très nombreuses séances de photographie. On a l'impression d'être une célébrité dans ce pays !

 

IMG_6134.JPG

Gare de Nankin. Septembre 2017.

 

Nous sommes à l'arrêt dans la gare TGV de Nankin. Comme nous voyageons debout (on peut quand les trains sont complets acheter de tels billets) nous croisons des gens intéressés par l'Européen. Je demande à cet homme s'il accepte d'être pris en photo. Il est ravi de poser pour moi. 

 

IMG_6136.JPG

Les vendeuses du TGV Wuhan-Shangaï, septembre 2017

 

Cette jeune femme à l'uniforme impeccable (la discipline des personnels des transports est très rigoureuse) propose ses fruits (pas très bon marché) aux voyageurs. Nous avons rencontré un jeune homme qui parle le français et est heureux d'échanger avec nous. Il a fait des études en master de commerce à Lille. Il joue les traducteurs. Une fois la glace brisée, les gens sont très heureux d'être en contact avec des étrangers, surtout s'ils ont la peau blanche. Les habitués des trains français remarqueront que tous les sièges sont dans le sens de la marche grâce à un astucieux système qui les fait pivoter. Mais qu'attend donc notre chère SNCF pour en faire autant ?

IMG_6149.JPG

Les mariés, Suzhou, septembre 2017

Dans la très belle ville d'eau (de canaux) de Suzhou, près de Shangaï, séance de photos pour les mariés en costume traditionnel. Vous remarquerez la position des époux et celle des mains de la jeune femme. Le décor est "très Chine traditionnelle" un peu encombré de fils électriques et d'une antenne de téléphonie mobile... Ne soyons pas mauvaises langues, le diable se cache dans les détails et dans un pays aussi vaste et peuplé il est difficile de faire dans la dentelle. Mais les Chinois y arrivent quand même !

 

IMG_6312.JPG

Place Tienanmen, Beijing octobre 2017

 

La foule. Agoraphobes, n'allez pas en Chine, vous y piqueriez une crise ! Devant l'entré de la Cité Interdite où figure le portrait de Mao, les visiteurs se pressent en rangs très serrés. Telle l'eau, la foule est canalisée par des contrôles successifs et une horde de policiers et de soldats qui, pour ces derniers, doivent demeurer des heures immobiles dans des poses hiératiques. On dirait des mannequins. Les pylônes sont destinés à l'éclairage mais aussi à la surveillance car ils sont bardés de caméras. Les caméras sont partout. Le flux de circulation automobile est incessamment photographié jour et nuit grâce à des portiques qui s'illuminent la nuit ou quand il fait sombre. Toutes les images sont paraît-il stockées. Au cas où ? On dit que 2 millions de fonctionnaires surveillent la toile, l'internet.

 

IMG_6439.JPG

Heureux, Wuhan octobre 2017

 

Ces hommes viennent de déterrer un arbre mort (la voiture est une ZX Citroën construite à Wuhan). Je l'ai déjà écrit on plante beaucoup pour lutter contre la pollution et embellir les villes (qui en ont grand besoin!). Je pense que ces hommes viennent de la campagne et ils sont très heureux de croiser un blanc. Je demande l'autorisation de prendre une photo. Ravis, ils posent. Le contact est souvent simple et chaleureux dans ce pays. La langue constitue un obstacle bien sûr mais par des gestes on arrive à se faire comprendre. Et quand ils ont un peu bu et que l'inhibition tombe, les Chinois deviennent très très conviviaux. Gros travailleurs, ils adorent manger et boire en famille ou entre amis au restaurant notamment. Il n'est pas facile de repousser les invitations à des libations de bière, d'alcool de riz et de vins improbables abondamment mélangés !

IMG_6595.JPG

Le grand-père et son petit-fils, Wuhan octobre 2017

 

J'échange comme je peux avec ce grand-père très fier de garder son petit-fils. Les grands-parents aident beaucoup leurs enfants quand ils deviennent parents. On vit encore souvent à plusieurs générations dans le même logement car les retraites sont souvent faibles. Il n'y a pas de crèches ou très peu. Les jardins d'enfants sont très coûteux. La famille demeure une structure essentielle.

Et encore une ZX garée à gauche ! Derrière une Peugeot. Wuhan est la capitale de l'automobile en chine. Renault et PSA y construisent beaucoup de voitures depuis les années 1990.

 

 

 

 

 

 

 

27/10/2017

Chine 2017 : le grand chantier immobilier, routier, ferroviaire, aéroportuaire...

IMG_6493.JPG

Wuhan, la ruine qui penche..., octobre 2017

 

Dans un quartier de Wuhan, le marché en gros (de tout) de la province qui compte 58 millions d'habitants (en 2010...). Comme dans beaucoup de villes, on rase. Pourquoi cet immeuble n'a-t-il pas été achevé de démolir ? Je ne sais pas. L'arbre qui survit sur le toit m'a ravi. 

 

IMG_6475.JPG

Wuhan, octobre 2017, un chantier...

Le capharnaüm. Les Chinois n'ont peur de rien. Le vrai dragon, c'est le peuple chinois. Le pont sur la rivière Hanshui (un affluent du Yangtsé qui se jette dans le grand fleuve à Wuhan) est presque terminé. On aperçoit un pylône en haut à droite. Mais l'arrivée en ville n'est pas très avancée. Sous la bâche verte des pylônes pour soutenir un viaduc qui probablement enjambera la ligne du métro d'où je prends la photo. Le quartier qui devait être vétuste et insalubre est en cours de démolition. Nouvelle ligne de métro ? Autoroute urbaine ? Partout surgissent des tours, des ponts, des viaducs. Le TGV circule la plupart du temps sur des viaducs qui limitent l'emprise au sol et les procédures d'expulsion. La Chine compte déjà 20 000 kms de LGV... Les TGV roulent à 300 km/h comme les nôtres. 

 

20171019_100032.jpg

Aérogare de Wuhan, octobre 2017.

Le hall de départ pour les vols internationaux a été ouvert en août dernier. Les passagers sont déjà dans les nuages. Le plafond immaculé, les grandes verrières, le sol en granit brillant, le blanc, et l'absence quasi totale de couleurs vives créent un sentiment de flottement très agréable. 

 

20171009_170955.jpg

Nouvelles tours d'habitation à Wuhan, octobre 2017

Les tours d'habitation fleurissent comme les cerisiers au printemps... On rase. Et on monte pour libérer le sol, loger plus confortablement les heureux élus, planter des arbres (on plante beaucoup d'arbres en Chine, il est plus que temps). Le ciel est grisâtre. Il était souvent ainsi pendant mon séjour. La pollution y est pour beaucoup. Elle peut être terrible. Le ciel se met à dégouliner régulièrement. Quand il ne pleut pas, c'est gris et humide. La région est traversée par le Yangtsé (6 300 kms) et peuplée de lacs, étangs, marais, rizières. Que d'eau ! Et miracle enfin une journée de soleil sur un fond de ciel bleuté... Cela arrive.

25/10/2017

Quelques images de Chine

 

La gare TGV de Nankin vers 10 h du matin. Les gares sont peu éclairées mais habillées de granit très clair qui produit beaucoup de reflets. Du coup, le rouge des affiches brille encore plus. Les quais sont déserts car les passagers attendent les trains dans des salles à l'étage. 

 

 

IMG_6130.JPG

Gare de Nankin, septembre 2017

IMG_6411.JPG

Cité interdite, octobre 2017

Ces deux enfants, probablement frère et sœur, posent pour leur mère dans un des innombrables passages de la Cité Interdite de Beijing (nom officiel de Pékin). On retrouve le rouge sur les murs et sur les drapeaux placés là par la mère. Les Chinois sont très fiers de leur histoire plurimillénaire et de leur pays.

 

chine, wuhan, hubei

La diseuse de bonne aventure, Wuhan, province du Hubei, Chine, octobre 2017

Cette femme aveugle est consultée par un homme curieux de son avenir. Comme partout, beaucoup de superstitions perdurent dans ce pays qui n'est que faiblement touché par le monothéisme.